Vedette

[@t GSB’s : Rencontre en toute simplicité sur la ligne 12]

Hier matin, je saute du lit, j’allume la bouilloire, je prends ma douche puis je cours en serviette jusqu’à mon dressing pour choisir ma tenue en express parce que, comme d’hab’, j’ai préféré prolonger ma nuit de quelques minutes… Veste en sequin ? Déjà mise… Jupe froufrou ? Humm, Nathalie a acheté la même… (Direction Vestiaire Collective) Robe patchwork ? Déjà mise aussi… Panne vestimentaire ?! Aie, aie, aie, l’heure tourne… J’ai rendez vous avec Mr M’…

Bon, c’est décidé, je mise sur la simplicité :

Robe bleu klein COS,

Bracelet APC

et bottines Maison Martin Margiela 22.

Mon astuce : Shopper les bottines lors de ventes presses.

Hop, hop, habillée, j’avale un ptit truc en vitesse, je claque la porte et je descends les marches deux par deux. Je prends la ligne 12, les stations défilent et une femme approchant la trentaine entre dans la rame. Jupe taille haute, coupe droite en jean, avec  un chemisier patchwork Prestic Ouiston et les sandales sanglées Michael Kors (coming soon…).

En un mot « Wahou » !

Bref, on regarde les tenues de chacune (réflexe féminin), on se sourit puis on retourne à nos occupations. Arrivée à ma station, je descends et j’entends quelqu’un m’appeler. Je me retourne et c’était encore elle. Elle me tend un objet en souriant et devant mon air interrogateur, elle me dit : « Vous avez fait tomber votre marque page ». En l’observant, je me rends compte que c’est en effet le mien et gênée, je la remercie en la gratifiant  à mon tour d’un sourire.

Je ne sais comment nous nous sommes retrouvées à discuter de voyages, de cuisine et de restaurants assises sur le quai, regardant les métros passés. Au bout d’un moment, l’heure n’était plus au vouvoiement mais au tutoiement car sans savoir pourquoi nous avions l’impression de nous connaitre depuis des années…

Sans m’y attendre, elle commença à  me complimenter sur ma tenue en me disant qu’elle appréciait la simplicité avec laquelle j’abordai la Mode. Je la remerciai et je lui répondis avec sincérité que j’ai subi une « panne de dressing » ce matin. Elle accueillit ma réponse avec un sourire puis se mit à rire aux éclats.

Comme moi, elle était souvent victime de ces pannes… Donc, en voyant que j’étais pareille, elle se sentait rassurée et moins seule dans son « malheur ». En discutant avec elle, j’ai compris une chose : on peut porter tous les sequins, les dentelles et les imprimés que l’on voudra; mais la femme est la plus belle quand elle quitte tous ses apparats pour se vêtir de la plus simple de ses robes. 

Au bout d’une heure et demie, je sentis mon portable vibré dans mon sac et voyant que le numéro de Mr M’  s’affichait, je me suis soudainement souvenue que j’avais rendez vous ! Zut !

Je lui dis que je devais partir, on échangea nos numéros puis je me mis à courir à travers les couloirs du métro… Une fois arrivée à mon rendez vous, je racontai ma drôle de rencontre à mon ami et quand il me demanda son prénom, je restais sans voix. J’avais oublié de lui demander…

J’enregistrai donc son numéro au nom de  » La femme du métro » en espérant qu’on se reverra bientôt.

Bisous, bisous, GSB 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s