Vedette

@t Saint Malo, chapter I : the Arrival

Les voyages en couple sont toujours, selon moi, presque toujours synonyme d’engueulades. Pourquoi ? C’est tout simple… Il existe un monde entre notre conception des vacances et celles de nos hommes. Eux, font les réservations la veille et leurs bagages le jour même; tandis que nous, nous prenons le temps de tout bien organiser en avance afin que le JOUR J nous n’ayons plus qu’à nous installer dans la voiture, le train ou l’avion sans avoir besoin de courir partout en demandant ” Tu n’aurais pas vu mon maillot par hasard ? Et mon polo bleu ? ” .

Bref, revenons en à nos moutons… Cette fois avec Mr N’, nous avons décidé de nous rendre à Saint Malo pour profiter du charme moyenâgeux de cette ville forteresse. Vent frais, air marin, crêpes et cidre bretons, petite cocotte de Saint Jacques poêlées à la bretonne, liqueurs aux noms désopilants, petits plaisirs au beurre salé, rues pavées et soirée lovey dovey, enrobés dans un plaid, sur la jetée où les bulles finissaient de chatouiller nos ventres déjà bien gonflés…

Thursday, 21st of June 

Après un trajet sans encombre, nous arrivâmes à Saint Malo où nous prîmes un taxi qui nous mena aux Abers***, un petit hôtel familial situé intra muros où nous avons été accueillis chaleureusement par Yannick et Sutiah, les propriétaires des lieux. Etant un peu perdu au début, nous demandâmes à Yannick de nous informer sur les activités dans et autour de Saint Malo. Quelques minutes après, nous montions dans notre chambre donnant sur la rue. Nous entrâmes, nous posâmes nos valises puis nous délectâmes du bruit de la mer située non loin de là en nous allongeant de notre long sur notre lit King Size… Nous n’avions pas la vue sur la mer mais rien que le fait de l’entendre s’écraser au loin sur les rochers , nous ravissait. Nous n’avions pas besoin de la voir pour l’imaginer, il nous suffisait de l’entendre…

Au bout d’une heure, nous décidâmes alors de sortir pour visiter un peu la ville… Mais avant cela, nous réservâmes une table au  » Le Javanais « , le restaurant de l’hôtel, où Sutiah même officie en tant que chef. Nous nous baladâmes près de l’église puis vers la place centrale et nous nous dirigeâmes à l’oreille vers les remparts où le vent nous balayait pour admirer le coucher de soleil. Une fois la nuit tombée, nous décidâmes de rentrer à l’hôtel pour mettre les pieds sous la table car nos estomacs commençaient à crier famine après une journée de jeune.

Le Javanais

Il faut savoir que la cuisine javanaise est une cuisine copieuse et conviviale  alors si vous voulez avoir a real taste of it  prenez plusieurs plats de la carte qui partagerez par la suite. Nous étions deux mais la faim nous rappelant à l’ordre, nous eûmes l’estomac plus gros que le ventre en commandant :

Entrées

Le lumpia (un rouleau de printemps à l’indonésienne) servi avec une sauce aux tomates et aux oignons

Le lumi lumi bawang putih (du calmar à l’ail)

Plats 

Le « boeuf aux quarante épices », conseillé par Yannick : Rendang Padang. Un plat épicé mais seulement légèrement relevé. Les gens font souvent un amalgame entre « épicé » et « relevé » alors que tout ce qui est épicé n’est pas forcement pimenté. C’est une erreur…

Le saté au poulet (de fines brochettes de poulet) servi avec une sauce pimentée et une sauce à base de cacahuète.

…en accompagnement…

Le nasi goreng, un riz sauté aux légumes et au poulet très parfumé ainsi que le mie goreng, des pâtes fraiches sautées aux légumes.

Desserts

Des glaces artisanales au Garam Masala, à la noix de coco et au tamarin (un parfum très difficile à trouver sur Paris) accompagnées de tranches d’ananas frais et sucré.

Le Javanais offre une cuisine familiale et exotique pour partager entre amis ou à deux un moment agréable dans un cadre atypique. Qui pensait pouvoir manger indonésien en allant Saint Malo ? C’est l’adresse à tester lors d’un week end là bas si vous souhaitez être dépaysés. Après un tel festin, nous nous levâmes de table puis nous décidâmes de faire une petite balade digestive bien méritée le long des remparts…

Assis sur un rocher, emmitouflés dans un plaid, nous ouvrons une bouteille de champagne rosé pour célébrer nos deux ans et le début de notre séjour en admirant les vagues s’écraser sur les murs de la forteresse…

Bisous, bisous, GSB

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s